dimanche 18 décembre 2016

17 kilos en moins... Et maintenant ?

Je ne sais pas trop comment commencer cet article, car à vrai dire je n'avais jamais pensé le rédiger. Je n'ai pas vraiment l'habitude de parler de ce type de sujet sur mon blog, je préfère les conversations plus légères, mais j'ai l'impression qu'écrire cet article me ferait du bien et pourrait aider d'autres personnes. C'est parti : je me lance.

J'ai perdu 17 kilos en un an. Ça fait bizarre de l'écrire, comme ça, de but en blanc. Pourtant, c'est la vérité, les personnes qui me connaissent l'ont pour la plupart remarqué. J'ai donc décidé de vous parler de mon déclic, mais également de mon ressenti par rapport à cette perte de poids. Bref, voici mon bilan.


Ma relation avec mon poids a toujours été assez délicate. Il faut savoir que je suis très sensible au regard des autres, surtout quand il s'agit de mes proches. Je suis également très perfectionniste, j'ai toujours envie de rendre mes proches fiers de moi et je déteste décevoir les gens. On va dire que je suis loin d'être ma meilleure amie, j'ai tendance à être très critique envers moi-même. Cela vient sûrement en partie du fait que mon entourage proche prête beaucoup d'attention aux apparences, ce qui m'a sans doute mis une certaine pression sur les épaules.

Petite, je n'étais ni mince ni en surpoids, mais j'ai l'impression d'avoir toujours eu conscience que mon corps n'était pas comme on souhaitait qu'il soit. À l'adolescence, comme pas mal de gens, j'ai grandi rapidement et je suis donc devenue un peu plus mince. Mon poids s'est progressivement rééquilibré et vers 18 ans, je pense que je pesais un peu moins de 60 kilos pour 1m65. À cette époque, j'étais assez bien dans mes baskets, j'étais en couple et très amoureuse. Je pense que c'est la période de ma vie où j'étais la plus à l'aise dans mon corps. En entrant à l'université, j'ai pris 3 kilos je pense, mais pour être honnête, je ne me pesais pas car je ne le vivais pas mal. Ce que je vivais mal, en revanche, c'étaient les petites remarques de mon entourage sur le fait que j'étais plus "ronde", que j'avais pris un peu de poids... On ne va pas se mentir, ça fait mal. J'avais l'impression de décevoir les gens, d'avoir perdu de ma valeur, finalement.

Au milieu de mes études, je suis partie en Erasmus, je me suis mise en couple avec mon copain actuel, et comme on vivait ensemble pratiquement 24/24, j'ai commencé à adopter ses habitudes alimentaires. Le problème, c'est que nos gabarits ne sont pas vraiment similaires. J'ai ainsi pris environ 5 kilos en moins de 2 ans, sans le savoir car je ne me pesais pas. À cette époque-là, ce n'était plus parce que je m'en fichais, mais parce que je ne voulais pas connaître l'étendue réelle des dégâts : mes jeans me le montraient déjà bien assez. En plus de cela, les remarques sur mon poids se faisaient un peu plus fréquentes et j'aimais de moins en moins le corps que je voyais dans le miroir, sur les photos. J'avais l'impression que je n'étais plus moi. Je n'ai jamais été très fan de mon corps en général, mais je pense que c'est à ce moment qu'il me dégoûtait le plus.

Le déclic s'est fait il y a environ un an, en janvier 2016 : j'ai dû passer une visite médicale pour mon stage de fin d'études. Comme je ne connaissais pas mon poids, l'infirmière a dû me peser et le verdict est tombé : je faisais 68 kilos (encore une fois, pour 1m65). Je suis rentrée chez moi totalement désabusée, dégoûtée. Qu'on s'entende : d'après l'indice de masse corporelle, je n'ai jamais été en surpoids... Mais j'étais vraiment limite. J'ai dès lors décidé, lentement mais sûrement, de manger mieux. Je ne vais pas entrer dans les détails de ce "rééquilibrage" car je ne pense pas pouvoir vous donner plus de conseils que ceux que vous connaissez déjà : moins de grignotages, plus de fruits et légumes, plus de sport, moins de plats préparés et réduire les quantités. Je ne m'étais même pas rendu compte que j'avais perdu du poids jusqu'en juillet dernier. Je me suis pesée un peu par hasard et la balance m'a indiqué que j'avais perdu 7 kilos. J'étais folle de joie, car ma famille m'avait dit que j'avais perdu un peu, mais je pensais plus à 3-4 kilos qu'à 7. C'est là que mon comportement a véritablement changé.

Gauche : Été 2015 - Milieu : Été 2016 - Droite : Décembre 2016
Constatant que ma persévérance avait payé, j'ai commencé à être encore plus stricte avec moi-même. Depuis juillet 2016, j'ai donc perdu environ 10 kilos en continuant mon régime. En fait, je ne sais pas vraiment si je peux qualifier ça de régime, car j'ai changé tellement de mes habitudes alimentaires...  J'ai l'impression qu'il a fallu que je passe d'un laisser-aller total à un contrôle extrême pour arriver à garder ma motivation et pour me sentir satisfaite. Le problème, maintenant, c'est d'arriver à lâcher à nouveau prise de temps en temps. J'ai peur que si j'arrête de tout contrôler, tous mes efforts soient réduits à néant. Il y a des périodes où je me sens mal et où je ne peux pas m'empêcher de tout vérifier, d'être extrêmement dure avec moi-même, mais j'essaie dans l'ensemble de ne pas tomber dans l'excès et de garder une alimentation saine et équilibrée. Je ne sais pas si mon régime était parfait, si c'était la meilleure méthode à suivre et je ne suis pas là pour vous conseiller de faire comme moi. C'est juste comme ça que ça s'est passé dans mon cas.

Voilà donc l'histoire de ma prise/perte de poids jusqu'à présent. À l'heure actuelle, je fais environ 51 kg, je reste vigilante par rapport à mon alimentation tout en m'autorisant quelques craquages, dans la limite du raisonnable. J'essaie surtout de me stabiliser. Toutefois, ce qui me tient le plus à cœur dans cet article est de vous partager le bilan personnel que je tire de cette histoire. Je vais être honnête : je ne suis pas satisfaite à 100% de mon corps et je pense que je ne le serai jamais... Mais je suis tellement plus heureuse aujourd'hui qu'il y a un an ! Ça ne veut pas dire que je n'ai plus aucun complexe ni de mauvaises passes, mais j'ai l'impression d'avoir repris goût à la vie. C'est bête, mais ces dernières années, j'avais tendance à choisir mes vêtements parce qu'ils m'allaient et non parce que je les aimais. Je ne prenais pas de plaisir à m'habiller le matin, j'avais juste envie de cacher toute cette graisse que je ne voulais plus voir. De plus, d'un point de vue alimentaire, je profite bien plus de ce que je mange, peu importe qu'il s'agisse d'une salade ou d'un burger. Finalement, je me sens beaucoup plus positive et tolérante envers les autres. J'ai moins tendance à juger les gens, car j'ai conscience du mal que cela fait lorsqu'on est jugé à son tour. Être gentil, ça fait du bien au moral, que ce soit envers soi-même ou quelqu'un d'autre.

Mon message ici n'est pas qu'il faut être super mince ou perdre du poids pour être et se sentir belle : je me sentais bien quand j'étais à 60 kilos et je me sens toujours bien à 50. La perte de poids n'est pas synonyme de bien-être. Le plus important, à mes yeux, c'est d'adopter une attitude positive et d'essayer de ne pas être constamment dans la culpabilisation. Si vous vous sentez mal dans votre corps, il ne tient qu'à vous de changer les choses. Je n'ai pas de recette miracle pour changer du jour au lendemain, mais avoir une meilleure alimentation et faire du sport sont des habitudes qui m'ont rendue beaucoup plus heureuse, moins frustrée envers mon corps et envers la nourriture en général. J'essaie aussi d'accepter qu'il y aura toujours des jours avec et des jours sans.

Selon moi, le problème actuel est qu'on a tendance à idéaliser les régimes, les pertes de poids. Je pense notamment à Instagram, réseau social que j'aime beaucoup mais qui, je pense, peut-être très frustrant. J'y vois beaucoup de jeunes filles y vanter les mérites de leurs régimes, de leurs habitudes alimentaires ou des dizaines d'heures de sport qu'elles pratiquent chaque semaine. Pour moi, ce genre d'attitude peut être très culpabilisante, car en tant que lectrice on a toujours l'impression qu'on n'en fait pas assez, que les autres font mieux que nous, chose que je trouve peu constructive. Je voudrais juste vous rappeler qu'une perte de poids (ou prise de poids, d'ailleurs, selon votre métabolisme) est loin d'être un long fleuve tranquille, non seulement physiquement mais également psychologiquement. 
Ce qui a été le plus dur pour moi, c'est d'être patiente. Il faut du temps pour perdre du poids, il faut accepter que tu ne perdras pas 1 kilo toutes les semaines et que ton corps n'aura pas directement la forme que tu veux qu'il ait. En outre, ce n'est pas parce qu'on perd des kilos que le corps reprend sa forme initiale, qu'il devient parfait et que toutes les imperfections sont gommées. Mes vergetures ne s'effaceront pas, ma peau a perdu de son élasticité et j'ai toujours de la cellulite. Toutefois, je ne me suis jamais sentie aussi bien dans mon corps. Mes vergetures et ma cellulite font partie de moi, elles ne partiront pas du jour au lendemain et c'est très bien comme ça. Mon corps n'est pas parfait et c'est OK.

Le dernier message que j'aimerais faire passer dans cet article est d'essayer de ne pas porter de jugement sur des personnes qu'on ne connaît pas. Ce qui m'a fait le plus de mal, dans ma relation avec mon poids, ce sont les jugements que les autres ont porté sur mon corps, alors que je n'avais rien demandé. Ce n'est pas parce qu'une personne est en surpoids qu'elle est mal dans son corps et à l'inverse, une personne mince n'a pas forcément confiance en elle. Soyez bienveillants tant envers les autres qu'envers vous-mêmes.

mardi 22 novembre 2016

Mes premiers produits lèvres Too Faced avec le kit Merry Kissmas

Too Faced est une marque qui fait pas mal parler d'elle sur la blogosphère depuis de nombreuses années, mais elle n'est malheureusement pas disponible en Belgique. J'ai récemment passé un week-end en France et j'en ai donc profité pour aller faire un tour chez Sephora. Je suis tombée sur le kit Merry Kissmas et je me suis dit qu'il s'agissait d'une bonne manière de tester les produits lèvres de la marque puisqu'il regroupe 4 miniatures de rouges à lèvres best-sellers de la marque : Chocolate Honey, Melted Chihuahua, Melted Fig et Lady Balls, un melted matte. Ces produits ont fait l'objet de milliers d'articles super élogieux : mes attentes à leur égard étaient donc assez élevées. 

Alors, quel est mon verdict sur les rouges à lèvres Melted de Too Faced ?
Swatches (de gauche à droite) : Chocolate Honey, Melted Chihuahua, Melted Fig, Lady Balls
Côté packaging, il s'agit d'un sans faute à mes yeux : il est mignon et pratique. L'applicateur mousse des Melted est simple d'utilisation et étonnamment doux. L'application du Melted Matte me pose un peu plus de problèmes, mais c'est peut-être aussi dû à la couleur qui ne pardonne pas en cas de bavure.
La texture des Melted est assez différente que ce à quoi je m'attendais : je pense que c'est la première fois que je tombe sur ce genre de texture. Il s'agit d'un produit très fin, l'effet de matière sur les lèvres est donc bien différent de celui d'un rouge à lèvres habituel. La pigmentation est très bonne et la texture permet d'appliquer le rouge à lèvres de manière plus légère et naturelle ou en couche plus épaisse pour un résultat plus pétant. Le rendu assez crémeux et glossy à l'application s'atténue avec le temps. La tenue est bonne, similaire à celle d'un rouge à lèvres longue tenue, mais peut-être pas comparable à celle d'un rouge à lèvres liquide. Cependant, le produit est bien plus confortable que la plupart des rouges à lèvres liquides, donc c'est un peu un mal pour un bien. Je ne sais pas si je les rachèterai en full-size, car le prix reste élevé (environ 20euros), mais on sent tout de même qu'il s'agit de rouges à lèvres de qualité.

J'aime beaucoup les couleurs présentes dans le kit, elles sont toutes vraiment réussies et je comprends pourquoi il s'agit de best-sellers. La seule chose que je déplore est le manque de variété puisque les deux nudes sont très clairs et ne conviendront sûrement pas aux peaux mates, ce qui est vraiment dommage. Après, c'est malheureusement souvent le problème avec ce type de kit.
Chocolate Honey se distingue par son odeur de chocolat/caramel très gourmande. Il s'agit d'un nude tirant un peu sur le beige, mais pas sur l'orange. Je trouve qu'il s'agit d'un des rares nudes clairs qui m'aille au teint.

Melted Chihuahua est également un nude, mais il tire un peu plus sur le pêche/rosé que le premier. Encore une fois, je trouve qu'il me va assez bien, c'est le genre de couleur que j'aurais pu acheter moi-même si je n'avais pas acheté ce kit.

Finalement, Melted Fig est celui donc j'avais le plus entendu parler et qui me donnait le plus envie... et je dois dire que je suis un peu déçue de la couleur. Les swatches en ligne me donnaient l'impression qu'il s'agissait d'un violet tirant sur le nude mais sur moi le rendu est plus flash, ce qui est un peu moins discret. Cela reste une très jolie couleur dans tous les cas.

Le dernier produit du kit est Lady Balls, un Melted Matte. Je dois avouer que je trouve habituellement le rouge assez difficile à porter, mais au final ce produit m'a vraiment conquise. Sa couleur est superbe ! C'est un rouge qui ne tire pas trop sur les tons chauds, un beau rouge classique en somme. Je ne le porterais pas tous les jours, mais pour une occasion spéciale, j'adore. Le produit en lui-même est un rouge à lèvres liquide classique, assez similaire à ceux de LimeCrime. Il transfère très peu, mais colle légèrement si vous pressez vos lèvres l'une contre l'autre. Il est confortable et n'accentue pas trop les petites zones de sécheresse. Je ne l'ai pas encore testé suffisamment pour attester de sa tenue, mais je pense qu'il ne résistera pas à un repas un peu gras, surtout qu'il s'agit d'une couleur qui ne pardonne pas si elle bave un peu. Je le garde donc pour une occasion spéciale (je me répète, je sais !), mais je l'aime tout de même beaucoup !

Dans l'ensemble, il s'agit d'un kit rassemblant des miniatures aux couleurs super sympas dans des formats d'une taille plus que raisonnable (un peu moins de la moitié de la quantité habituelle, je pense). Pour environ 23 euros, je trouve que c'est une super bonne affaire !

mardi 25 octobre 2016

Essence 2 in 1 Camouflage Make-Up and Concealer - Attention, danger !

Je n'ai pas pour habitude de faire des articles présentant les produits qui ne m'ont pas plu, car généralement, je lis plusieurs revue à propos d'un produit avant de l'acheter. Pour une fois, j'ai dérogé à la règle : j'ai acheté un produit dont je n'avais presque pas entendu parler et je m'en suis un peu mordu les doigts. Je vais donc vous expliquer ma mésaventure avec le fond de teint Essence 2in1 Make-Up and Concealer. 

Il faut savoir que je suis assez exigeante niveau fond de teint : il doit être assez pâle pour ne pas faire de démarcation peu seyante avec ma peau très claire, avoir une couvrance modulable ainsi qu'une bonne tenue, et bien entendu, être toléré par ma peau. D'ailleurs, j'en profite pour vous indiquer mon type de peau, puisque ce fond de teint conviendra peut-être à d'autres types de peau que la mienne. Ma peau est mixte, j'ai donc parfois quelques boutons à couvrir. Elle est également très claire et a des sous-tons rosés. Au premier abord, ce fond de teint me paraissait prometteur puisqu'il offre, d'après le packaging, une couvrance élevée, un rendu naturel et une longue tenue. Je dois vous avouer que, malheureusement, ce produit m'a déçue sur plusieurs points. 



Passons d'abord en revue les points positifs. Le premier est son prix, puisque vous pouvez vous le procurer pour moins de 5 euros. De plus, la marque est cruelty-free, chose qui m'importe pas mal. La couvrance, comme promis, est assez bonne. Je ne dirais pas qu'elle est totale, mais elle est modulable et je trouve cela bien plus pratique au final puisqu'on évite effectivement l'effet masque. Le dernier point positif, pour moi, est le rendu : je trouve qu'il est assez naturel, ni poudré, ni trop lumineux. 
Au premier abord, je vous aurais aussi dit que la couleur très claire était également un point positif. Le sous-ton est plutôt doré, contrairement à ma peau naturelle, mais je trouve qu'au final, porté, cela ne pose pas de problème majeur. Cependant, après l'avoir testé sur la peau, je me suis rendu compte que le produit oxyde pas mal et fonce d'une demi-teinte à une teinte complète, comme les photos ci-dessus le montrent. Sur le visage, c'est un peu moins flagrant car le produit est estompé, ce qui fait que ce n'est donc pas importable, mais tout de même... Ce n'est habituellement pas le type de problème que je rencontre. Premier point négatif, donc. 
Cette photo montre bien la démarcation de couleur avec mon cou
Le deuxième point négatif, un peu plus important, est le rendu : en effet, je vous ai dit que le fini était assez naturel et que la tenue était assez bonne, c'est vrai... mais je trouve que le fond de teint ne se fixe pas vraiment complètement. Du coup le produit file dans les plis du visage et accentue donc les zones de sécheresse et ridules d'expression. Sur les photos cela se voit particulièrement autour de ma bouche car je souris beaucoup. Cela donne un effet de texture sur la peau, ce qui trahit le fait que vous portez du maquillage, et en plus de ça c'est loin d'être joli. Dommage.
À gauche : peau nue / à droite : une couche de fond de teint
Finalement, le point négatif le plus dérangeant pour moi est que ma peau a extrêmement mal réagi à ce produit. Comme je vous disais, j'ai la peau mixte avec un peu d'acné hormonale. Cependant, ma routine de soins me permet de contrôler les petites crises de ma peau et cela faisait longtemps que je n'avais quasiment plus besoin de porter du fond de teint. C'était sans compter sur ce produit. Je l'ai emporté avec moi pendant un week-end et je me suis retrouvée avec de l'acné sur tout mon front. Je n'avais pas directement fait le lien, je pensais que cela venait peut-être de quelque chose que j'avais mangé, mais finalement, le franc est tombé ! J'ai donc arrêté de l'utiliser et bizarrement, quelques jours après, je n'avais plus d'acné active. Je pense donc que ce produit est le coupable de ma petite crise épidermique ! Je l'ai réessayé pour les photos, et lorsque je l'ai enlevé, ma peau tiraillait et chauffait, j'ai l'impression que des boutons vont refaire leur apparition. C'est ce point qui m'a particulièrement déçue car le produit est censé être testé dermatologiquement.

Vous l'aurez compris, je vous conseille donc d'éviter le fond de teint Essence Camouflage 2 en 1 : le prix est tentant, mais si c'est pour avoir un produit qui s'oxyde, marque les ridules et vous déglingue la peau... Cela ne vaut pas vraiment le coup !

Vous l'avez testé ? Vous en avez pensé quoi ? 

vendredi 7 octobre 2016

10 produits à moins de 10 € !

Bonjour à tous !

Je vous écris ce petit billet pour vous informer qu'une nouvelle vidéo est en ligne ! Ca n'arrive pas souvent, mais j'espère pouvoir poster des vidéos de manière plus fréquente à l'avenir :). 

Comme le dit le titre, je vous présente donc 10 produits super sympas à moins de 10 € ! Et vous, quels sont les produits à petit prix que vous aimez particulièrement ? 

À bientôt, 

Adèle

mercredi 28 septembre 2016

I don't wanna feel blue


Bonjour à tous ! 

Dans mon article précédent, je vous parlais justement du fait que je portais rarement de la couleur sur les yeux, et me voilà qui vous présente un maquillage qui est tout à fait en dehors de ma zone de confort ! Comme quoi...
Je m'aventure rarement à utiliser des couleurs plus pétantes. Le bleu a toujours été pour moi une couleur très difficile à dompter, mais j'ai trouvé une méthode pour le rendre plus portable !


Lorsque j'ai commencé à réaliser ce maquillage, je me suis demandé si j'allais franchement vous le présenter, car j'avais l'impression de ne pas trouver d'équilibre entre le bleu que j'avais utilisé et ma couleur de peau. Comme j'ai déjà une peau aux sous-tons froids, le bleu seul avait un effet cadavre. Finalement, j'ai trouvé une solution. C'est super simple et logique, mais je n'y avais jamais pensé : mélangez votre couleur avec des tons neutres. Ben oui, même s'il s'agit d'un look coloré, ajouter des couleurs de transition neutres permet de rendre le tout bien plus portable, et plus "cohérent" d'une certaine manière. Si vous souhaitez rester sur un camaïeu de bleu (ou d'une autre couleur), libre à vous. Cependant, si vous êtes novice de la couleur comme moi et que vous avez envie de tester un look un peu plus out there, je vous conseille d'appliquer cette astuce. La transition entre les couleurs se fera plus simplement, rendra le tout plus portable et le travail d'estompage sera facilité puisque les tons neutres se fondent mieux couleur de la peau.


Pour ce maquillage, j'ai commencé par mon teint, mais si vous préférez faire vos yeux d'abord pour éviter les chutes, ça marche aussi ! J'ai ensuite maquillé mes sourcils à l'aide du Color Tattoo en teinte Tough as Taupe de Maybelline ainsi que du crayon à sourcils de Catrice. Le résultat est un peu plus défini que ce que je porte au quotidien pour garder un équilibre avec les yeux plus prononcés.

Ensuite, je suis passée aux yeux. Pour ce faire, j'ai utilisé la palette Iconic Pro 2 de chez Makeup Revolution, qui contient un très joli bleu marine et un argenté un peu bleuté. J'ai pris le bleu marine que j'ai principalement appliqué sur le coin externe. Le plus simple, quand on veut faire un smokey, est de prendre un peu de couleur puis d'estomper, et de répéter l'opération jusqu'à ce que vous obteniez l'intensité escomptée : tout est dans l'estompage. Ensuite, j'ai placé le fard argenté au milieu de ma paupière pour donner un peu de dimension et de lumière. Dans le creux, j'ai ajouté un brun moyen que j'ai bien estompé pour garder le côté fumé du maquillage, et j'ai intensifié à nouveau le creux à l'aide d'un brun plus foncé.


Pour compléter le maquillage, j'ai choisi un rouge à lèvres neutre dans les tons bruns, car une teinte trop rose aurait clashé avec le bleu, selon moi. Ici, j'ai mélangé un crayon à lèvres brun de chez Primark à un rouge à lèvres nude trop clair pour moi de chez Essence. Je trouve que le résultat est sympa et s'accorde bien avec le blush que j'avais choisi (c'est-à-dire Melba de chez M.A.C., le seul et unique blush que j'utilise, au final).


Qu'en pensez-vous ? Vous portez parfois de la couleur ? Si oui, comment ? 

vendredi 23 septembre 2016

Subtle khaki green

 Bonjour à tous,

J'espère que vous allez bien. Aujourd'hui, je vous retrouve pour vous présenter un maquillage un peu coloré mais facile à porter au quotidien. Il faut savoir que je ne porte presque jamais de couleur sur les yeux : je préfère apporter une touche de rouge à lèvres coloré, plus portable à mes yeux. Cependant, aujourd'hui j'avais envie d'expérimenter, vu que j'avais un peu de temps. Mon choix s'est porté sur la couleur kaki, car elle reste tout de même assez proche des teintes neutres que j'affectionne tant. De plus, le vert se marie (selon moi) assez bien avec la couleur de mes yeux.


Pour ce look, je me suis concentrée sur un teint frais, réalisé à l'aide du fond de teint Accord Parfait de L'Oréal en teinte Ivoire Rose, j'ai appliqué un peu de correcteur Fit Me de Maybelline, et une touche du blush Melba de M.A.C. : c'est très simple, mais ça fait le job. J'ai également posé un crayon à lèvres Primark en teinte Rosewood Mauve. Il s'agit d'une jolie couleur discrète qui va plus ou moins avec tout.


Passons à la pièce de résistance : les yeux ! J'ai tout d'abord fait mes sourcils à l'aide d'un Color Tattoo de Maybelline et d'un pinceau biseauté. Ensuite, j'ai appliqué une base à paupières et un crayon jumbo de chez Etam (le Push-up Regard en teinte "armée de vert") en coin externe. Cette base colorée m'a permis d'intensifier facilement la couleur du fard kaki que j'ai appliqué par-dessus. Après cela, j'ai pris la palette Comfort Zone de Wet'n'Wild et j'ai appliqué un fard champagne/gris/beige au coin interne de mes yeux. J'ai appliqué un fard marron moyen dans le creux de ma paupière pour donner de la dimension au regard ainsi qu'un fard kaki profond en coin externe, tous deux venant de la palette . Finalement, j'ai appliqué au doigt un fard vert un peu plus pep's (toujours de la palette Comfort Zone) au centre de la paupière.


J'espère que le résultat final vous plaît ! Personnellement, je suis très satisfaite du rendu et je pense recréer ce makeup plus souvent à l'avenir :)

À bientôt !

dimanche 18 septembre 2016

Je ne mange pas mes amis

Bonjour à tous,

Je ne sais pas vraiment comment commencer cet article. Je sais qu'actuellement, tout ce qui tourne autour du naturel, du végan, végétarien, cruelty free, etc. jouit d'une certaine popularité. Certains qualifient même cela de mode. Cependant, même si c'était véritablement le cas, il faut avouer je préfère ce genre de tendance qu'une mode autour du non-respect de la vie, des animaux, etc. Pour ma part, le végétarisme est un sujet qui me touche depuis des années, mais je n'avais jamais réussi à passer à l'action... Sûrement par manque de motivation, à cause de la pression sociale qui nous "pousse" à manger de la viande, du fromage, à acheter du cuir... bref, à utiliser les animaux comme des objets. Il est clairement bien plus facile de se conformer à la norme afin d'éviter les jugements, puisque la société nous pousse à complètement dissocier les animaux de l'utilisation que l'on en fait, de la manière dont on les traite, et à juger les personnes qui consomment différemment.


Au début de l'été, j'ai cependant décidé qu'il en était assez et j'ai complètement dit bye bye à la viande. J'ai également beaucoup réduit ma consommation de produits laitiers et je ne mange pas vraiment d’œufs (ça n'a jamais été le cas donc pas de gros changement à ce niveau-là). Le déclic est venu, entre autres, de deux phrases qui ont fortement résonné en moi. Une partie de moi espère qu'elles vous feront également réfléchir.

La première est que la plupart des gens ne mangeraient pas de viande s'ils devaient tuer l'animal eux-mêmes. Je ne supporte pas la violence (envers les hommes aussi bien qu'envers les animaux), et je serais incapable de tuer un animal, j'en suis tout à fait consciente. Pourtant, si j'achète de la viande, je paie également quelqu'un pour tuer l'animal dont elle provient : c'est donc comme si je le tuais moi-même, par personne interposée.

La deuxième est : "les animaux sont mes amis et je ne mange pas mes amis". J'ai toujours adoré les animaux, peu importe leur race, je veux dire par là que je trouve les vaches tout aussi mignonnes que les cochons ou les chats. J'avais donc l'impression d'aller totalement à l'encontre de mes convictions en mangeant de la viande tout en disant que j'aimais les animaux et que j'étais sensible à leur souffrance. Ma décision était donc prise : plus de viande pour moi.


À ce niveau de l'article, vous devez vous demander où je veux en venir, et je vais être franche, je ne le sais pas moi-même. Je sais simplement qu'il s'agit d'un sujet à propos duquel je pense qu'il faut sensibiliser les gens, car on ne se rend vraiment pas compte à quel point notre système actuel maltraite les animaux et la terre. Je ne veux pas vous délivrer le discours écolo que vous n'avez pas envie d'entendre, mais tout de même... Notre consommation d'animaux et de produits d'origine animale pollue énormément, et quand je dis énormément, je pèse mes mots. Alors si vous n'envisagez pas d'arrêter la viande pour des raisons éthiques, le côté environnement vous poussera peut-être à limiter votre consommation. J'ai d'ailleurs trouvé des sites vraiment motivants qui vous permettent d'avoir une idée de ce que vous "économisez" à la planète en mangeant végétarien/végan : ici et ici. Je ne suis pas encore prête à manger bio et local pour tout mais je fais de plus en plus attention à la provenance des produits que je consomme.

Et niveau beauté, ça donne quoi ? Et bien c'est assez complexe, je dois l'avouer. Il faut savoir que j'ai tout de même une sacrée collection de maquillage (et tout n'est clairement pas cruelty-free) et que, si je reste dans mon optique de consommer mieux et de polluer moins, tout jeter n'est pas vraiment la solution idéale. Mon objectif est donc de n'acheter désormais que des produits naturels/bio pour mes cheveux et ma peau. Pour le maquillage, je pense au minimum acheter des produits cruelty-free, car je ne vais pas vous mentir, j'ai toujours envie de pouvoir acheter des produits qui me font envie, bio ou non. Il s'avère d'ailleurs que de nombreuses marques de supermarché (Essence, Catrice, entre autres) ne testent pas sur les animaux. Après, à vous de voir si vous êtes d'accord d'acheter des produits qui proviennent de marques qui sont cruelty-free mais dont l'entreprise-mère ne l'est pas (comme NYX, qui fait partie de L'Oréal). Pour me renseigner à ce sujet, j'ai découvert le site Ma vie sans cruauté, qui est une vraie mine d'informations :) !

Pour le moment, je suis donc un peu dans une période de transition, un entre-deux imparfait, mais qui me convient. Je pense que le plus important, c'est de faire de son mieux. Sur internet, vous trouverez plein de personnes qui vous donneront l'impression de ne pas faire assez, que vous n'arriverez jamais à avoir une alimentation parfaite, mais je vais vous dire un secret : personne ne mange parfaitement ! Par contre, un petit effort est bien mieux que rien du tout ! :)

J'aimerais bien savoir, ce genre de sujet vous touche-t-il ? Vous êtes végé/végan aussi ? Bref, votre ressenti m'intéresse !

samedi 10 septembre 2016

Une semaine, trois coups de coeur #2 - Des drag queens, un Chardonneret et du bouleau

Bonjour à tous!

Aujourd'hui, je vous retrouve enfin pour une deuxième édition de "Une semaine, trois coups de coeur"! J'avais lancé cette série il y a bien un an, je pense, mais je n'y avais donné suite, alors que cela reste un type d'article qui me plaît en théorie. J'ai donc décidé de remédier à ce problème et de poursuivre cette série dès à présent. Voici mes coups de cœur de la semaine !



|1| Ru Paul's All Stars Drag Race

Mon premier coup de cœur est une émission télévisée. J'aime beaucoup regarder les émissions type America's Next Top Model, Face Off, etc. lorsque j'ai envie de me détendre. (Clairement, il ne s'agit pas d'émissions intellectuelles, on se comprend bien). Il y a un an ou deux, j'ai découvert RuPaul's Drag Race, qui reprend le même concept mais version Drag Queens, et j'ai A-DO-RÉ. Les personnages extravagants et éclectiques de cette série ainsi que leur capacité à se transformer entièrement grâce à du maquillage et des vêtements me fascinent. Cette émission me plaît plus que les autres, car elle prône l'acceptation de soi et la tolérance, sujets qui, je trouve, devraient être davantage mis en avant à la télévision. La nouvelle saison des All Stars a récemment commencé et j'adore. Par contre, si vous n'avez jamais regardé, je vous conseille de commencer avec les premières saisons, car les All Stars reprennent des anciens participants. Si vous souhaitez vous détendre, sans prise de tête, avec des personnages drôles et attachants, je vous conseille vivement cette émission.

|2| The Goldfinch / Le Chardonneret

Il s'agit de mon livre de trajet du moment. Je prends le train tous les jours et lire un peu fait passer le temps plus vite, d'autant plus lorsqu'il s'agit d'un bon bouquin ! Je ne vais pas vous raconter l'histoire en détails pour garder le mystère intact, mais elle est très touchante et les personnages sont très humains, fragiles et vulnérables, tout à fait crédibles, en soi. En bref, j'aime beaucoup. Cet ouvrage a d'ailleurs reçu le Prix Pulitzer en 2014. Je le lis en anglais, donc je ne sais pas ce que vaut la version française, mais la version que je lis est extrêmement bien écrite. Le résumé se trouve ici si vous souhaitez en savoir plus :) !

|3| L'après-shampooing au bouleau de Santé

Je finis ces petits coups de cœur avec un produit beauté ( Non, je ne pouvais pas m'en empêcher. Lapidez-moi.). Il s'agit de l'après-shampooing au bouleau de la marque Santé. C'est un produit bio, vegan, tout le tutti. J'essaie pour le moment de n'acheter que des produits "clean" pour ma peau et mes cheveux, tout cela à mon rythme et en finissant bien entendu les produits que j'ai déjà entamés. Cet après-shampooing rend des cheveux très doux et faciles à démêler. J'aime bien son odeur et sa texture, il nourrit mes cheveux et les laisse très doux. En plus, pour un produit bio, il est bon marché (je l'ai payé moins de 5€ en Allemagne). Bref, il a tout bon :) !

Voilà donc la fin de cet article. N'hésitez pas à me parler de ce que vous aimez en ce moment en commentaire :) !

dimanche 28 août 2016

HEATWAVE MAKEUP



Bonjour à tous, 
J'espère que vous allez bien ! Aujourd'hui, je vous retrouve pour vous présenter un makeup que j'ai porté récemment et que j'aime vraiment beaucoup. Je le trouve vraiment sympa pour une soirée lorsqu'il fait chaud car le teint est léger et lumineux et les yeux sont assez fumés mais restent légers. J'ai opté pour un smokey dans les tons cuivrés/rouges pour changer un peu des tons super neutres et bronzes que j'ai l'habitude de porter. C'est un peu plus "coloré" que d'habitude mais toujours très portable!



Pour le teint, j'ai appliqué un fond de teint lumineux, j'y ai ajouté pas mal de bronzer (même si ça ne se voit pas énormément, hihi) et d'illuminateur. J'ai également appliqué un blush assez neutre pour ne pas jurer avec les yeux qui étaient dans des tons plus chauds.

En ce qui concerne les yeux, j'ai réalisé un léger smokey cuivré avec un point de lumière au centre de la paupière. J'ai tout d'abord appliqué un fard pêche de transition dans mon creux de paupière, que j'ai renforcé à l'aide d'un brun chaud, tous deux de la palette Meet Matt(e) de The Balm. Ensuite, j'ai appliqué dans le coin externe et interne le fard Garnet (un fard grenat) de la palette Lorac Pro. J'ai laissé le centre de ma paupière libre pour y ajouter un fard cuivré plus clair pour apporter une touche de lumière. J'ai bien estompé le tout et rajouté du fard lorsque je perdais un peu d'intensité, et le tour est joué !


Produits utilisés :
Teint : Teint touche éclat - YSL
    Correcteur : Pro-longwear - MAC
Bronzer : Solar Powder - Soap & Glory
Illuminateur : Mary Lou-Manizer - The Balm
Blush : Matt Singh - Meet Matt(e) Nude - The Balm
Sourcils : Crayon à sourcils - Catrice
Yeux 
Creux : Matt Singh & Matt Garcia - Meet Matt(e) Nude - The Balm
Coin interne et externe : Garnet - Lorac Pro Palette
Centre de la paupière : Lt. Bronze - Lorac Pro Palette
Lèvres : Magic Colour Lipstick 156 - S.he Makeup


mercredi 24 août 2016

Tout sur les Soft Matte Lip Creams de NYX !

Bonjour à tous !

J'espère que vous allez bien. Aujourd'hui, on va parler d'un produit dont vous avez sûrement tous entendu parler maintes et maintes fois : les Soft Matte Lip Creams de NYX. 


Ce produit, j'en ai entendu parler il y a des années sur les chaînes et blogs américains que je suivais à l'époque (oui, ça fait facilement 5 ans que je zone sur YouTube... tranquille). Tout le monde n'en disait que du bien, il s'agissait d'un des premiers rouges à lèvres liquides à petit prix. Finalement, la "hype" s'est un peu calmée, mais depuis que ces produits sont arrivés en France, leur popularité a repris de plus belle.

J'ai acheté mes premiers produits de cette formule il y a quelques mois, lorsque j'étais partie à Madrid. Je n'en avais pas parlé sur le blog car je ne les portais pas super souvent et je n'étais pas encore sûre de mon avis à leur sujet. En effet, je n'ai pas forcément choisi les meilleures couleurs pour mon type de peau au départ, mais j'y reviendrai après. J'ai finalement décidé de leur dédier un article puisque j'en ai racheté deux récemment (ok, je suis faible).

Mon avis sur ces produits est assez positif mais mitigé. Leur point fort est la variété de coloris proposés, qui va du nude très clair au bleu marine en passant par l'orange pétant. Ca, je trouve ça vraiment cool. La tenue est comparable à un rouge à lèvres mat normal, avec le transfert en moins. Le produit tient quelques heures, mais nécessite une retouche en cours de journée, surtout si vous mangez gras. Si vous avez tendance à vous frotter les lèvres les unes contre les autres (un peu comme avec un baume à lèvres), faites attention : j'ai l'impression que cela fait bouger le produit, même sec, ce qui crée des parties plus transparentes. D'ailleurs, chose importante à noter : ils prennent un peu plus de temps à sécher que des rouges à lèvres liquides traditionnels. Par contre, je les ai portés régulièrement récemment et je n'ai pas eu l'impression que mes lèvres étaient plus sèches que d'habitude. Finalement, j'aime bien leur odeur qui est assez gourmande mais pas trop forte.

Par contre, la formulation me laisse un peu sur ma faim : elle n'est pas des plus faciles à appliquer. Je vous explique : ils sont assez crémeux, voire mousseux (ce qui est logique vu leur nom, merci Sherlock), ce qui fait qu'ils glissent un peu trop sur les lèvres. De plus, la pigmentation est parfois inégale et certaines teintes font des stries (en particulier les teintes très foncées et celles ayant une base blanche). Il vaut donc mieux poser un crayon en-dessous pour une couleur plus opaque et une meilleure tenue. Il s'agit selon moi du point faible principal de ces Soft Matte Lip Creams.

Maintenant, place aux swatches et à mon avis sur chaque couleur. Je n'ai pas édité les photos, donc vous voyez les couleurs sans retouches. Gardez en tête que, sur ma peau toute blanche, les couleurs ne ressortent pas toujours pareil que sur d'autres carnations.


Antwerp : il s'agit d'un rose assez chaud qui sera peut-être portable pour des carnations différentes de la mienne. Cependant, sur ma peau, il ressort assez pétant et est un peu difficile à porter. Je pense que c'est parce qu'il a une base blanche, ce qui ne fait pas bon ménage avec ma peau est super claire. Après, les goûts et les couleurs... Sa texture m'a l'air un peu plus liquide que les autres, mais ce n'est qu'un détail. 


San Paulo : Veuillez excuser l'application médiocre, je ne m'en étais pas rendu compte avant de voir les photos, haha. Mais au moins, vous pouvez voir ce que je veux dire par "pigmentation inégale" : si l'on passe plusieurs fois avec l'applicateur à un endroit, il est possible qu'il laisse des stries. Pourtant, cette couleur fait partie de celles que j'aime bien. Elle est un peu plus foncée que la précédente, ce qui la rend bien plus portable pour moi.


Cannes :
Celui-ci est mon coup de coeur. Je pensais qu'il ne m'irait pas, le nude ne me va pas super bien habituellement mais celui-ci, je l'adore! Il n'est ni trop brun, ni trop rose et assez chaud donc ne me donne pas mauvaise mine. Si je devais vous en conseiller un, ce serait lui. 

 Amsterdam : Je l'ai acheté car il faisait partie d'un kit avec San Paulo et Antwerp, car en temps normal le rouge orangé ne me va pas ultra bien. J'avoue que je ne le porte que très rarement, voire jamais car sur ma peau cette couleur ressort très flash : il faut donc que je le teste un peu plus. Dans l'ensemble, il s'agit d'une très jolie couleur qui ira sûrement à pas mal d'autres personnes et la formulation est bonne.

Prague
il s'agit d'un joli prune/violet dans la même veine que Rebel de chez MAC. Sa formulation est plus opaque que les autres et ne nécessite selon moi pas forcément l'utilisation d'un crayon, même si c'est toujours au cas où. Encore une fois, plus flash sur moi que sur pas mal de carnations, mais il n'en reste pas moins très joli !


Copenhague : le plus foncé que je possède. Il s'agit d'un bordeaux profond qui est même légèrement plus foncé que sur la photo. Comme vous pouvez sûrement le voir, celui-ci fait assez bien de stries. Il vaut donc mieux poser un crayon pour un résultat plus opaque. Par contre, j'adore la couleur et j'ai hâte de la porter ! Je ne l'ai acheté que très récemment donc pas vraiment d'avis sur sa tenue, mais je pars du principe qu'elle est équivalente aux autres.

En conclusion : si vous avez envie de produits mats à petit prix qui sont assez confortables sur les lèvres et qu'effectuer quelques retouches en cours de journée ne vous dérange pas : foncez. Ils sont vraiment sympas, même si ce n'est peut-être pas le produit de l'année. Personnellement, je compte m'acheter d'autres couleurs :)

J'espère que l'article vous a plu !
À plus tard :)

jeudi 11 août 2016

New in #2 & Premières Impressions



Bonjour à tous! 

J'espère que vous allez bien. La semaine dernière, j'ai passé une petite soirée à Anvers et j'en ai profité pour faire un tour en ville. Comme je travaille jusque 17 heures, je ne prends pas vraiment le temps de faire du shopping en ce moment. Du coup, j'ai profité de la petite demi-heure qui me restait pour faire quelques emplettes beauté chez Kruidvat. Je vous présente donc mon butin ! 


 J'ai jeté mon dévolu sur deux marques à tout petit prix : Essence et Make Up Academy. 
Chez Essence, j'ai tout d'abord acheté le mascara Lash Princess, déjà parce qu'il y a le mot princesse dedans et que je ne pouvais donc pas ne pas l'acheter ! Il me semble que j'en ai entendu beaucoup de bien. Je l'utilise maintenant depuis quelques jours et je le trouve plutôt chouette. Le packaging est assez épais et je préfère en général un packaging plus sobre, mais soit. Sa brosse (à la forme "cobra", d'après la marque) sépare très bien les cils et donne du volume. J'avoue que comme je suis habituée au mascara waterproof depuis quelques mois, je trouve qu'il ne tient pas parfaitement la courbure. Je règle ce petit problème avec un recourbe-cils et le tour est joué ! Jusqu'à présent, jolie découverte donc. À voir dans quelques semaines, quand le produit aura un peu séché. 


Le deuxième produit que j'ai acheté chez Essence est un eyeliner aubergine. J'ai longtemps utilisé la version noire de cet eyeliner, et je l'adore. Le pinceau est super simple à utiliser selon moi et le noir est très profond. J'ai donc voulu tester ce produit dans une autre couleur et je suis toujours aussi conquise ! La texture est un tant soit peu plus épaisse, mais ça ne me dérange pas outre mesure. J'aime beaucoup la couleur qui est loin d'être flash, ce qui fait qu'il est super simple à porter au quotidien. 
J'ai finalement acheté un pinceau estompeur de chez Essence et il est très bien! Mon ancien pinceau estompeur avait un peu vu la guerre et il était temps que j'en change... Celui-ci fait tout à fait l'affaire.

La marque MUA était à 1+1 gratuit chez Kruidvat donc j'en ai profité pour acheter une palette, car j'en ai déjà une de cette marque qui est très jolie et pigmentée. Celle-ci se nomme Heaven & Earth et elle est vraiment très jolie. J'adore les tons un peu prune/aubergine (au cas où vous n'auriez pas compris en voyant l'eyeliner, c'est mon thème couleur du moment) qui sont parfaits pour la transition été/automne. La palette se compose uniquement de fards irisés, ce que je déplore un peu, car selon moi elle ne se suffit pas à elle-même. Pour créer un maquillage des yeux de A à Z j'ai dû aller piocher un fard mat pour avoir une couleur de transition dans mon creux de paupière. Par contre, les fards sont de très bonne qualité ! Dans l'ensemble, je suis donc contente :).


Finalement, j'ai acheté un joli highlighter. Il faut savoir que jusque là, je n'en possédais qu'un : le Mary Lou-Manizer de The Balm, qui tire plutôt sur les tons dorés clairs plutôt que sur le rose. Celui-ci tire plutôt sur le rose, comme ça je peux alterner. La texture est assez différente du The Balm puisqu'elle est un peu plus sèche et "dure". Cependant, la pigmentation est là, et la teinte me plait beaucoup. Sur les photos, on ne le voit pas beaucoup, malheureusement. Cependant, je préfère que ça reste discret donc ça ne me pose pas de problème.

Je vous laisse avec quelques photos d'un maquillage réalisé avec tous ces produits !


 


J'espère que l'article vous a plu! 

jeudi 21 juillet 2016

Vidéo - GRWM SUMMER EVENING LOOK



Bonjour à tous!

Je vous retrouve aujourd'hui en vidéo pour un petit Get Ready With Me.
Je vous laisse avec la vidéo, j'espère que le résultat vous a plu !

À bientôt,

Adèle

jeudi 7 juillet 2016

New In - Mes emplettes soldesques

Bonjour à tous!

Eh bien, deux articles en une semaine, je me demande quelle folie s'est emparée de moi ! Plus sérieusement, nous avons récemment déménagé et je commence le boulot dans deux semaines, donc j'avoue que je suis contente de pouvoir prendre un peu de temps pour moi et d'écrire quelques articles.

Les soldes n'ont commencé qu'il y a une semaine en Belgique, mais j'en ai tout de même profité pour faire quelques achats. Je voulais donc vous montrer les quelques vêtements et accessoires dont j'ai fait l'acquisition. C'est la première fois que je fais ce genre d'article en montrant les vêtements portés donc soyez indulgent(e)s, je ne suis pas toujours à l'aise face à l'objectif.



Mon premier achat vestimentaire vient de chez &Other Stories. J'adore leurs bijoux depuis quelques années déjà, mais je n'avais jamais testé leurs vêtements. J'ai trouvé ce joli t-shirt au col rond et aux motifs un peu japonisants. Il n'était qu'à 15€ (ce qui n'est pas cher du tout au vu des prix pratiqués en magasin), et je me suis dit qu'il serait sympa car il est assez épais, et donc pratique lorsqu'il fait un peu frais mais pas assez pour mettre une veste. Je l'ai pris en taille 40 (je fais habituellement un 38) mais j'aime bien qu'il soit assez grand, même s'il ne s'agit clairement pas du type de coupe qui met en valeur la silhouette ;).

Comme tout bon petit mouton, je me suis aussi rendue chez Zara. Ce magasin est toujours bondé, ce qui ne manque jamais de m'étonner, car même si j'aime bien certains de leurs vêtements, je les trouve parfois un peu chers pour ce qu'ils sont. J'ai juste trouvé un t-shirt assez large, au col en V et dans un tissu très fluide. Je le trouve parfait pour tous les jours, il tombe bien et j'aime la coupe asymétrique (c'est une nouvelle tendance ? J'ai vu plusieurs t-shirts de ce genre). (5,99€)

Finalement, j'ai trouvé chez Vero Moda une jolie blouse bleu marine, avec des volants sur le bas et un détail dans le dos qui m'a bien plu. Elle sera sûrement plus adaptée pour l'automne que l'été, mais tant pis :). Il me semble qu'elle m'a coûté entre 15 et 20 euros, mais je ne me souviens plus bien.



Niveau accessoires, j'ai trouvé chez Urban Outfitters un collier très fin avec une chaîne pendante. Il s'agit d'un style de bijoux que j'aime beaucoup, car cela reste discret. Je l'ai payé 5€ au lieu de 17€ (c'est quand même dingue, cette marge qu'ils se font sur les produits qu'ils vendent, non ?). J'ai également trouvé chez &Other Stories une jolie bague avec deux petites boules argentées. Elle me fait un peu penser à un piercing et je l'aime beaucoup portée. Il me semble qu'elle était à un peu moins de 5€.



Finalement, j'ai trouvé une tasse super jolie chez Urban Outfitters. J'adore leurs articles de décoration mais je trouve toujours qu'ils sont vraiment chers pour ce que c'est. Cette tasse était soldée à 5€ au lieu de 17, ce qui m'a semblé raisonnable compte tenu qu'elle est assez lourde et originale.

J'espère que ce petit article vous a plu! Dites-moi si les photos des articles portés vous plaisent ou si vous préférez les voir non portés :).

À bientôt,

Adèle